Mise en avant

L’Union des Voyageurs du Nord (UVN), association créée en 1978 par Georges Lapierre et plusieurs passionnés des Transports publics, promeut le développement de Transports collectifs efficaces et représente les usagers des Transports en commun du Nord – Pas-de-Calais : Transports urbains, autocars, TER, Intercités, TGV… . L’UVN est adhérente de la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports)  http://www.fnaut.fr .  Nous favorisons toutes les initiatives utiles à l’intérêt commun : amélioration des infrastructures, des dessertes et de l’intermodalité. Plus largement, nous menons aussi des actions dans le domaine de l’écomobilité, de l’environnement, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire : Les Transports collectifs ne sont qu’un maillon d’une chaîne qui inclut la marche, le vélo, etc….

En 2011, l’UVN a aussi été avec l’ADAV à l’origine du collectif « Place aux Piétons », qui regroupe 13 associations pour demander la piétonnisation de la Grand Place de Lille et des alentours. Une pétition a regroupé plus de 1000 signatures  .

L’UVN intervient auprès des élus et des organismes de transport pour demander l’amélioration des transports collectifs. Agissez avec nous pour des transports efficaces, la défense des usagers, un meilleur environnement. En adhérant à l’UVN,  vous pouvez manifester votre soutien à notre action. uvn-flyer

Grèves SNCF : Les usagers premières victimes demandent le remboursement de leurs abonnements

Prévue pour durer 3 mois (voire plus si affinités…) la grève de certains cheminots SNCF gêne un maximum les usagers et pénalise gravement l’avenir du chemin de fer. Tous ceux qui le peuvent recourent à d’autres solutions.

L’UVN-FNAUT fait partie de la Coordination Nationale des Collectifs et Associations d’Usagers du Train, groupement d’une trentaine d’associations et de collectifs qui réclament le remboursement des abonnements bien trop chers payés pour un service aussi déplorable.

Ce billet factice est à présenter en premier au contrôleur pour protester mais n’est pas un titre de transport.

billet renard collectif version UVN-1

Reportage explicitant la démarche « voyageur en grève »  au lendemain du blocage de Lille Flandres : ici

Notre pétition est déjà à plus de 50000 signatures

L’avis de l’U.V.N. sur le rapport Spinetta : très inquiétant

On avait déjà des gouvernements incompétents (suppression de l’écotaxe, cadeaux aux routiers, …), une SNCF décliniste, des syndicats cheminots conflictuels, il ne restait plus qu’à confier à un ex-PDG d’ Air France une mission sur l’avenir du train …

Ce rapport analyse le ferroviaire en vase clos et uniquement sous le prisme de la gestion et de la comptabilité. Alors que la vraie pertinence aurait été d’analyser la globalité des financements de la mobilité, en lien avec une fiscalité écologique pour favoriser les modes de déplacements les plus vertueux. Rappelons que l’écotaxe poids lourds en Allemagne rapporte 4500 millions d’euros par an, affectés aux rénovations des réseaux !!

Notre analyse ici Spinetta analyse HdF v1 def

Le communiqué de la FNAUT Hauts de France CP comm presse rapport Spinetta 2018-02

Pour comprendre l’ampleur des lignes menacées Carte du réseau ferré national classement lignes  : 7 à 9 en jaune, 5 à 6 en vert !

Le communiqué de la FNAUT nationale ici

Le rapport Spinetta complet ici

 

L’avis de l’UVN sur le rapport de la Commission d’Orientation des Infrastructures (rapport Duron)

Le rapport de la Commission d’Orientation des Infrastructures, dit rapport Duron, n’est qu’indicatif et doit être suivi de décisions politiques. On peut supposer qu’il préfigure néanmoins ces orientations.

Surprise : on y apprend que « le Conseil Régional HdF semble s’orienter vers une réduction de l’offre TER dès 2020 » !! ce que la Région dément formellement (Tweet en réponse à notre analyse  : « Si c est une surprise pour vous cela en est une pour nous également. C est probablement ce dont le rapport Duron rêve mais pas nous »).

Quelques points positifs :

  • L’accent est mis sur les mobilités urbaines : vélo, marche, RER à développer pour les métropoles de province…
  • La nécessité de développer la multimodalité avec un rôle pivot des gares ;
  • Le rapport rappelle que l’inflation de voiries routières ne résoud rien ;
  • Le rapport regrette le fiasco de l’écotaxe, pointe les incohérences de la fiscalité des transports et sa nécessaire évolution en vue de dégager des financements nouveaux ; Les idées avancées restent toutefois très loin des fiscalités existant ailleurs en Europe (en Allemagne par exemple).
  • Les remplacements de matériels Intercités sont confirmés ;

et beaucoup d’attentes déçues :

  • L’accent est mis sur « réussir la transition écologique » mais le secteur aérien est exclu, les potentialités du report modal et du fret ferroviaires sont négligées, aucune proposition d’évolution de la politique des transports n’est faite.
  • Le rapport prône la suppression des voies ferrées locales pour les remplacer par des « mobilités innovantes », concept suffisamment « fourre-tout » pour redouter une dégradation des services ;
  • Le rapport suggère d’augmenter encore la contribution des usagers des transports publics alors que les tarifications TER et transports urbains occasionnelles sont déjà chères ;
  • les trois scénarios de financement préservent la part de la route et du fluvial, l’ajustement étant quasi exclusivement ferroviaire ;
  • Le renouvellement des petites lignes dites « UIC 7 à 9 » est à nouveau occulté ; …

Plus de détails : Duron COI analyse HdF v1 def

La position des associations locales de la FNAUT concernant les préconisations pour le Lyon Turin : ici

Fermeture St Pol Etaples : une ligne disparue des radars de la SNCF

En conséquence de la fermeture de la ligne Etaples St Pol à partir du 28 Août 2017, la fiche horaire TER fait ressortir que les trains ne sont pas remplacés par des cars SNCF de substitution mais par des « cars régionaux », et les gares sont fermées, ce qui revient à dire que la SNCF s’est tout simplement débarrassée de cette ligne, ce que nous déplorons profondément. Seul avantage, c’est la tarification du car qui s’applique, 1€ donc bien moins cher qu’un train ou un « autocar SNCF »…

Un dommage collatéral très gênant est que les relations et les gares intermédiaires «disparues du radar de la SNCF» sont désormais introuvables sur OUI.sncf ou Trainline ou sur les billetteries SNCF bien que encore présentes sur la fiche TER, y compris si on recherche un trajet longue distance (Paris-Montreuil par exemple). De plus Etaples-StPol (61 km) sur OUI.sncf maintenant c’est via Calais et Lille à prix d’or et en 4 à 5 heures !

Cela nous paraît très préjudiciable pour l’avenir de cette liaison.

En d’autres endroits la SNCF sait intégrer dans ses horaires et ses logiciels des liaisons par autocar qui ne dépendent pas d’elle : ainsi en Bretagne, la liaison St Brieuc-Pontivy est un car directement géré par la Région. Les billets internes à cette relation sont achetés dans le car, mais tous les trajets en correspondance (un Paris-Loudéac par exemple) peuvent être achetés via la SNCF pour l’entièreté du trajet.

Nous demandons instamment qu’il en soit de même pour Etaples-StPol et que la SNCF maintienne la distributions des billets par ses « canaux historiques ».

Les relations SNCF entre Lille et Charleville Mezières de plus en plus inexistantes

Nous venons d’apprendre par un article du journal l’Union que les trains Charleville – Hirson seront remplacés dès décembre 2017 par des cars « à l’exception des trains continuant jusque Lille » mais qui sont très peu nombreux.

Nous avions pourtant attiré l’attention, notamment à l’occasion du Congrès de la FNAUT à Strasbourg l’an dernier, de nos deux Régions Grand Est et Hauts de France sur cette ligne qui aurait mérité d’avoir des liaisons Lille-Metz (ou à défaut Lille Charleville) correctes, tout comme nous avons Lille-Rouen avec nos voisins normands : Notre dossier ici FNAUT HdF Relations Grand Est Oct 2016

La faible fréquentation de Lille Charleville (Metz) est directement dûe au saucissonnage de cette ligne au fil du temps (on est passés du « Calais-Bâle » au Lille-Charleville puis au Lille-Aunoye/Aulnoye-Hirson/Hirson-Charleville !), de sorte que la SNCF vend volontairement des billets avec TGV via Paris 3 fois plus chers non seulement pour faire Lille-Metz, mais aussi pour Lille-Charleville ou Hirson Metz…

Autocars SNCF : signalétique défaillante

La SNCF aime beaucoup les autocars, son Président ayant pour ambition que le car soit mieux que le train TER (!). En matière d’information sur le terrain par contre …

Il y a malheureusement déjà quelques lignes où certains services sont assurés par des cars TER gérés par la SNCF. Nous constatons que, presque toujours, les arrêts ne sont pas bien indiqués, et le cheminement n’est pas fléché depuis la sortie de la gare.

Quelques exemples :

Arras : pas d’arrêt matérialisé visible depuis la gare. Mieux, du 24 au 28 juillet 2017 l’arrêt était déplacé à l’arrière de la gare, à l’autre extrémité du passage souterrain donc. L’info était signalée en tout petit en bandeau défilant en bas des écrans TV. Aucune signalétique temporaire dans le passage souterrain !! arrivé sur le trottoir, on trouve un abribus sans aucune mention de car TER, et avec même une affichette « arrêt non desservi du 24 au 28 juillet » !! (destinée aux bus urbains) ;

Béthune : aucune indication en gare de l’emplacement de l’arret des cars TER, travaux devant la gare rendant encore plus difficile de trouver le point d’arrêt, quand j’ai demandé à un agent, il n’a pas été très clair, indiquant d’aller devant la gare et que je trouverai , L’arrêt est également celui des lignes de bus locale… Un totem spécifique serait le bienvenu .

St Pol : aucun poteau d’arrêt.

Etaples : aucun poteau d’arrêt. Une affichette A4 collée dans la gare (invisible si la gare est fermée donc) précise « arrêt du car au parking en face ». Mais en face il n’y a pas de parking, il y en a un à droite et un plus grand à gauche, avec des arrêts de bus non identifiés : l’un avec horaires mais sans « totem », l’autre un abribus (pour les cars du département ?) distant de 100 m complètement délavé, sauf la publicité, qui elle est resplendissante (!) ;

Calais : aucun arrêt TER visible depuis la sortie de la gare alors qu’il y a des navettes TER Calais-Ville Calais Fréthun ; (pas clair non plus à Calais Fréthun d’ailleurs).

Nous demandons à ce que soit mise en place une signalétique claire et complète, incluant le cheminement depuis la gare, pour les arrêts d’autocars.

Signalétique et horaires en Gare Lille Flandres : Peut mieux faire !

Depuis plus d’un an la gare Lille Flandre consacre plus de place à la publicité qu’aux affichages utiles aux voyageurs : les tableau horaires des TER ont disparu, le guichet de vente TER est introuvable et saturé (situé voie 9 3/4).

Nos interventions auprès de la SNCF et de la Région se noient dans le ping- pong administratif :

« Concernant la « boutique Passpass », la SNCF semble satisfaite que « 81,1% des utilisateurs ont déclaré avoir trouvé facilement la boutique ». Donc tout de même 1 sur 5 a eu du mal à la trouver, ce qui est colossal si l’on songe que beaucoup des interviewés y étaient déjà venus précédemment… N’importe quelle boutique soucieuse de son business ne saurait se satisfaire de cette situation.

Nous persistons par ailleurs à penser que « boutique Passpass » n’est pas un libellé suffisant, il faudrait y ajouter en gros « Vente billets TER » (tout comme c’est fait pour « ventes Grandes Lignes »). Vous imaginez bien qu’un touriste étranger ou venant d’une autre région ne connaît absolument pas l’existence de Passpass….

Concernant l’absence d’affichage « papier » des horaires en gare, nous sommes très déçus de constater qu’il s’agit d’une volonté délibérée de la SNCF. Après la suppression des fiches horaires que nous contestons (regrettée unanimement dans tous les Comités de Lignes… ), l’absence même d’affichage en gare « pour offrir des gares plus visibles, plus confortables, etc… » c’est se moquer du monde.

Nous avons testé l’information dans la boutique Passpass : Au 31 janvier, 2 tablettes inutilisables (la demande ne se connecte sur rien) et une queue monstre aux guichets, de sorte qu’il est illusoire d’obtenir la moindre info.

Pendant ce temps dans les autres gares d’Europe il y a des affiches jaunes (Départs) ou blanches (arrivées) y compris même sur chaque quai, qui recensent tous les trains et précisent même la voie de départ et les arrêts desservis !

L’alignement des affiches sous le grand tableau horaire était une très bonne solution après de nombreux errements, et nous en demandons le rétablissement. »

Nouvelle CSP Transpole : Révolutionnaire ?

Kéolis a donc été renouvelé pour la gestion du réseau Transpole. Les quelques informations disponibles sont plutôt inquiétantes, avec une baisse de l’offre annoncée de 10% sur le réseau bus. Pourtant des économies sont possibles sur le réseau de bus en augmentant la productivité mais ce n’est pas Keolis qui peut le faire : c’est à la MEL de prévoir des couloirs bus et des priorités absolues aux carrefours pour réduire les temps de parcours et attirer de nouveaux utilisateurs.

Le futur « plan bus » n’a donc rien de « Révolutionnaire » : on va juste réaliser quelques Lianes (celles que le PDU prévoyait pour … 2006) ! Mais aucun BHNS ni autre transport Collectif en Site Propre en vue. UVN Communiqué de presse 10-12-2017 DSP Transpole

Point positif que nous demandions depuis longtemps, l’accès aux TER avec les tickets (actuellement réservé à certains abonnés). Mais cela reste à négocier avec la SNCF et la Région…  . Pas d’autre innovation tarifaire annoncée , alors que nous demandons depuis longtemps une tarification « mini-groupe » seule à même de concurrencer la voiture pour les déplacements à plusieurs.

Notre analyse globale sur cette nouvelle CSP : UVN Communiqué de presse 20-12-2017 CSP Transpole modifs GLv2